Didi décoratrice

15 décembre 2008

Nouveau site us Meursac

Je signale aux amis sportifs que l'us Meursac s'est doté d'un nouvel outil de communication plus performant.

ici : http://usmeursac.footeo.com/index.php?module=footeo_kernel

Posté par didi decoratrice à 00:13 - - Commentaires [1] - Permalien [#]


13 décembre 2008

Marché Pluvieux, Marché Heureux

Si le soleil n'était pas au rendez-vous, les Charentais-Maritimes se sont déplacés nombreux à l'invitation de Madame le Maire, et du Conseil Municipal pour l'inauguration du marché hebdomadaire de Meursac.
Certains sont super équipés pour une météo très défavorable.
Inauguration_march__Meursac_024Inauguration_march__Meursac_051Inauguration_march__Meursac_058
Qui a dit qu'il faisait toujours beau en Charente-Maritime ?

(qu'il se dénonce)

Il est 11 heure, déjà 3 heures que les commerçants sont installés sur le parking des écoles. Pour ce deuxième marché, un petit nouveau, le fromager.
Inauguration_march__Meursac_056Inauguration_march__Meursac_057Inauguration_march__Meursac_055

Les musiciens prennent place sous le tivoli, et accordent leurs instruments.
Inauguration_march__Meursac_010Inauguration_march__Meursac_011

L'Harmonie de Saujon présidée par Robert Bouquet à la batterie est dirigée par Urbain Demoraes.

Le chef lève sa baguette, les notes s'envolent, retentit le Crescendo de Harm Evers.........

Petite pause pour l'orchestre, heureusement car la petite joueuse de triangle a faim, et soif.
Inauguration_march__Meursac_037Inauguration_march__Meursac_016Inauguration_march__Meursac_038

Madame Odile Prépoint, ceinte de son écharpe tricolore,  monte sur l'estrade, afin de voir tous ses administrés, et prononce le discours de l'inauguration :

INAUGURATION du MARCHE

 

 C'est avec beaucoup de plaisir que nous inaugurons aujourd'hui, notre nouveau marché communal.

Je remercie la présence des maires des Communes de la Cdc du canton de Gémozac :

 

 

 ceux des communes voisines

 

 

 ainsi que la présence de Loic Girard, notre conseiller général.

 Nous avons eu besoin de 6 mois pour arriver à ce jour durant lesquels nous nous sommes posés beaucoup de questions :

· Est-ce que ce marché va plaire à nos concitoyens ?

· Quel jour de la semaine serait le plus approprié ?

· Va-t-il durer dans le temps ?

· Pourquoi ça marcherait ailleurs et pas chez nous ?....

Après avoir pesé le pour et le contre, les points positifs ont finis par l’emporter.

 Dans un premier temps, nous pensons que Meursac à besoin d’un centre de vie ; un lieu où puissent aussi bien se rencontrer les Meursacais que les nouveaux arrivants sur la commune.

 Puis dans un deuxième temps, il nous paraît important d’offrir à nos administrés un service de proximité en leur proposant grâce à ce marché une diversité de produits.

 

C’est pourquoi, je suis en tant que maire de Meursac, vraiment heureuse de voir que ce projet a été mené à terme , et, quand je vous vois tous, aujourd’hui, ici présents, je pense que c’est effectivement une bonne idée .

 

 Je voudrais, maintenant remercier les commerçants qui ont adhéré à ce projet, qu’ils soient de la commune ou d’ailleurs. Leur gentillesse, la qualité et la diversité de leurs produits contribuent à la réussite de ce projet.

 Je voudrais de plus remercier les organisations professionnelles qui nous ont accompagnées dans cette réalisation :

Céline Desrentes de la chambre de commerce de Rochefort

Stéphane Guitet, Président du Syndicat des commerçants non sédentaires de la Charente Maritime.

 Je voudrais enfin remercier les habitants de Meursac et des communes voisines qui sont venus nombreux, malgré le mauvais temps et ce, dès le premier marché de samedi dernier.

 

Pour terminer, j’espère que ce marché va plaire aux plus nombreux.

 Il ne tient qu’à vous, maintenant qu’il dure dans le temps.

Je vous invite maintenant à partager le verre de l’amitié avec une dégustation de produits offerts par les commerçants du marché.

Inauguration_march__Meursac_035
Inauguration_march__Meursac_032Inauguration_march__Meursac_039Inauguration_march__Meursac_040Inauguration_march__Meursac_042

Le verre de l'amitié et une dégustation des produits du marché sont offerts par les commerçants et la mairie, tandis que l' Harmonie Saujonnaise joue des airs de Noël.
Inauguration_march__Meursac_020Inauguration_march__Meursac_047Inauguration_march__Meursac_048

Inauguration_march__Meursac_015Inauguration_march__Meursac_018Inauguration_march__Meursac_019Inauguration_march__Meursac_044
Inauguration_march__Meursac_012Inauguration_march__Meursac_013Inauguration_march__Meursac_014Inauguration_march__Meursac_026
Inauguration_march__Meursac_017Inauguration_march__Meursac_021Inauguration_march__Meursac_023
Inauguration_march__Meursac_025Inauguration_march__Meursac_027Inauguration_march__Meursac_028Inauguration_march__Meursac_031
Inauguration_march__Meursac_050Inauguration_march__Meursac_052Inauguration_march__Meursac_053Inauguration_march__Meursac_054

Posté par didi decoratrice à 21:12 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

Bienvenue à Meursac

Meursac fait des efforts dans la communication.
En effet, je découvre par hasard que la commune a désormais ouvert  son site.
Quelle bonne nouvelle.
Ci-dessous le lien :

http://www.meursac.fr/index.php

Posté par didi decoratrice à 00:44 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

07 décembre 2008

Le pain d'épices

A la demande générale je vous délivre les secrets de ma recette du pain d'épices.
Comme vous le constatez, elle est très simple à réaliser.

N'oubliez pas de laisser un commentaire, cela fait toujours plaisir.





Ingrédients :

. 250 g de farine de blé complet
. 200 g de miel
. 100 g de sucre roux
.  20 cl de lait
.   1 sachet de levure
.   1 cuillère à café de cannelle
.   1 cuillère à café de 4 épices

Je mélange la farine, le sucre, les épices et la levure.

Je dilue le miel dans le lait tiédi et je le verse dans ma préparation.
je fais cuire dans un moule à cake 45 min. à 160° C (thermostat 5).

Petits Plus :

Je rajoute quelquefois des cerneaux de noix, des raisins secs, je diminue la farine de blé pour mettre un peu de farine de seigle, de chataîgne, de noix.

Posté par didi decoratrice à 10:10 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

06 décembre 2008

Nouveau à Meursac

Meursac renoue avec la tradition du marché de village.
014
Pour ce premier marché ( hebdomadaire ) du samedi 6 décembre 2008, Meursacaises, Meursacais, habitants des communes limitrophes,  se sont retrouvés devant les étals des fruits et légumes frais, des bouquets aux couleurs éclatantes, des poissons et crustacés, des pâtisseries alléchantes, et pains odorants, miel, sans oublier la traditionnelle quincaillerie, mais aussi  cyclamens, aulx à planter, viandes et volailles, charcuterie, confitures, salicorne, jus de pomme.
003004005
007011016

010017020018

006
Convivialité et bonne humeur font le charme du marché, la municipalité ne s'y est pas trompée, en offrant aux chalants thé, café et chocolat chaud, accompagné de la fameuse galette charentaise.
008012013015009
C'est ainsi que tasse dans une main, et panier dans l'autre les Meursacais papottent.

La bonne ambiance et la qualité des produits proposés fidéliseront à coup sûr la clientèle.

Rendez-vous samedi prochain pour l'inauguration officielle.

Posté par didi decoratrice à 19:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


02 novembre 2008

Croustillants d'endives aux figues

Pour 4 personnes :

- 4 feuilles de pâte filo

- 3 endives

- 5 figues sèches

- 20 g de beurre fondu

- 20 g de beurre pour les endives

- 1 pincée de sucre

- sel, poivre

Couper les endives en deux et retirer leur coeur.

Les émincer finement dans le sens de la longeur.
Couper les figues sèches en dés.

PICT0019

Faire fondre le beurre dans une poêle et ajouter les endives

PICT0016

Assaisonner et laisser cuire jusqu'à ce que leur eau de végétation se soit évaporée.
Ajouter le sucre et les dés de figues sèches, laisser caraméliser 3 minutes.

PICT0024
Egoutter et laisser refroidir.
Etaler les 4 feuilles de pâte filo, badigeonner de beurre fondu et les plier en deux pour doubler l'épaisseur.

PICT0021

PICT0022

Déposer au centre de chaque feuille un peu de mélange aux figues.

Replier en quatre et retourner sur un plat huilé.

Enfourner les croustillants à 210° (thermostat 7) pendant 8 minutes.

Et comme je suis étourdie j'ai oublié de prendre la photo une fois cuit. Snif.

C'est bon, léger et original.

Posté par didi decoratrice à 20:03 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

29 septembre 2008

La Teurgoule

Normande pure souche, je me devais de vous offrir cette recette typiquement normande, et si simple à réaliser.

Teurgoule_001

Pour commencer , un peu d'histoire :

La teurgoule est une spécialité culinaire normande, que l’on mange en dessert ou à quatre heures. C’est une sorte de riz au lait.

Le riz n’est pourtant pas un ingrédient qui se cultivait en Normandie par le passé …


Les corsaires Normands du XVII eme, récoltaient parfois dans le butin qu’ils chapardaient aux galions espagnols, revenant du Nouveau monde, des denrées comme du riz et de la cannelle.

Le mot teurgoule vient de l’expression « se tordre la goule » (la goule est un terme très employé en Normandie et dans le patois normand, généralement synonyme de bouche ou de figure).

Il y a deux possibilités pour l’origine du mot teurgoule, ainsi les normands lorsqu’ils mangeaient de la teurgoule, se tordaient la bouche, grimaçaient.

Certains disent que lors des premiers essais n’avaient pas le moelleux et le fondant d’aujourd’hui, c’était aussi dur que de la chique. Du fait de l’effort pour manger ce plat, ils l’auraient appelé teurgoule.

Une autre version affirme au contraire que le plat était tellement bon, qu’on se dépêchait de la manger alors que le plat était encore bouillant. D’où leur torsion faciale et le nom teurgoule.





Ingrédients :

60 gr de riz rond

60 gr de cassonade

1 l de lait de ferme

1 gousse de vanille

1 pincée de cannelle

1 noisette de beurre







Préchauffez votre four à 150°C

Faites bouillir votre lait dans une casserole avec la gousse de vanille, fendue en deux, ensuite, laissez le tiédir en dehors du feu.


Dans votre terrine en grès,  versez le riz rond, le sucre, la cannelle. Homogénéisez le tout, puis incorporez doucement le lait, la gousse de vanille et le beurre au tout.

Mettez au four et faite cuire 3 heures à feu très doux.

(Le mieux étant à 140 °C pendant les deux premières heures, puis 120° la dernière heure

Mangez tiède . Ca se conserve assez bien (plusieurs jours).

Teurgoule_004









Posté par didi decoratrice à 10:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 septembre 2008

Feuilleté de filet mignon

Pour 4 personnes :

600 g de filet mignon
10 tanches de poitrine fumée
1 jaune d'oeuf
1 pâte feuilletée

sel, poivre

Préchauffer le four à 210° (th.7)
Enrouler le filet mignon des tranches de poitrine fumée.
Saler, poivrer.
Enrouler le tout de la pâte feuilletée en laissant une cheminée.
Badigeonner la pâte du jaune d'œuf et faire cuire 45 min.

Porc_en_croute_et_sa_garniture

Posté par didi decoratrice à 12:20 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

13 décembre 2007

Sainte Lucie

C'est la fête de la lumière, je vous présente mes lampes :

Sapin_chantier_017Sapin_chantier_018

 Sapin_chantier_019 Sapin_chantier_021

Sapin_chantier_022 Sapin_chantier_023

Son nom est un dérivé du latin lux (lumière). Elle est également appelée Luce.Saint Jacques de Voragine situe sa fête juste avant celle de saint Thomas, soit à peu de choses près lors du solstice d'hiver. D'où le dicton disant qu'« à la sainte Luce les jours croissent du saut d'une puce ». D'où aussi les nombreuses fêtes de la lumière auxquelles elle est associée en Europe du Nord, notamment en Scandinavie. L'explication du dicton est assez simple, bien qu'il paraisse faux à première vue, les jours continuant de décroître lentement entre le 13 décembre et le jour de Noël. Cependant, si le soleil se lève plus tard, il se couche plus tard également. Ainsi, même si les jours sont, en fait plus courts, un coucher plus tardif du soleil donne l'impression de jours plus longs, comme lors des changements d'heure.

Histoire

L'Eglise enseigne donc que Lucie vivait àSyracuse avec sa mère Eutychie. Elle vénérait depuis son enfance le Christ et la vierge martyre sicilienne Sainte Agathe Sa mère souffrait d'une inflammation des entrailles et de pertes de sang, sans guérison depuis quatre ans. Lucie décida un jour de conduire sa mère devant le tombeau d'Agathe, à Catane, et de lui demander la guérison. Sainte Agathe apparut la nuit suivante à Lucie et lui déclara: "Vierge Lucie, ma sœur, pourquoi viens-tu me demander ce que tu pourras bientôt accorder toi-même à ta mère ? Comme j'ai été établie gardienne de la ville de Catane, tu seras établie gardienne de la ville de Syracuse…". Le lendemain, Eutychie recouvra la santé. À la suite de cette guérison, Lucie demanda à sa mère la permission de distribuer aux pauvres tout ce qui lui revenait de l'héritage de son père, ce qu'Eutychie accorda bien sûr. Toutes deux se mirent alors à donner chaque jour aux pauvres tout ce qu'elles possédaient. De plus, Lucie annonça à sa mère qu'elle avait depuis l'enfance fait secrètement le vœu d'une virginité perpétuelle.

Mais avant d'avoir appris le vœu de chasteté de sa fille, Eutychie avait promis Lucie à un jeune homme. Il entra dans une violente colère quand il apprit que sa fiancée voulait rester vierge et qu'elle vendait toute la fortune qu'il avait convoitée, pour la distribuer aux malheureux. Il alla donc dénoncer sa fiancée au Consul    Pascasius, comme ennemie des divinités de l'Empire. La persécution de  Dioclétien faisait rage et le juge accueillit avec joie cette dénonciation.

Lucie fut alors sommée de renoncer à sa foi chrétienne. Devant le refus de la jeune vierge, le consul lui déclara:

- Tu changeras de langage, lorsque tu seras torturée…

- Mon langage ne changera pas, répondit Lucie, le Seigneur lui-même a fait cette recommandation aux serviteurs de Dieu : "Quand vous serez devant les rois et les juges, ne vous mettez pas en peine de ce que vous devrez dire, ce n'est point vous qui parlerez, mais le Saint Esprit   qui est en vous"…

- Le Saint-Esprit est donc en toi ?

- Oui, ceux qui vivent dans la piété et la chasteté sont les temples du Saint-Esprit.

- Eh bien, s'exclama alors Pascasius, je vais te faire conduire dans un lieu de débauche, afin que ta virginité perdue, le Saint-Esprit ne trouve plus d'asile dans son propre temple et t'abandonne…

- Si vous me faites violer, ma chasteté n'en sera que doublement récompensée dans le ciel.

Irrité de ce courage, Pascasius donne l'ordre de traîner Lucie dans un lupanar afin de la faire violer par des débauchés. Mais le Saint-Esprit intervient, et rend le corps de Lucie parfaitement immobile et intransportable. Même avec un attelage de mille hommes et mille paires de bœufs, on ne peut la déplacer. Pris de fureur, Pascasius fait alors verser sur elle de la poix, de la résine et de l'huile bouillantes, puis la fait entourer d'un bûcher auquel on met le feu. Mais les flammes ne lui font rien et elle continue à chanter dans le feu les louanges du Christ. Alors on lui enfonce une épée dans la gorge, mais elle ne meurt pas tout de suite. Un prêtre vient lui porter la communion, après quoi seulement elle rend l'âme.

D'autres sources précisent qu'on lui aurait arraché les yeux, ou encore que, pour toute réponse à son fiancé qui menaçait de la dénoncer, elle se les soit arrachés elle-même, et les lui ait envoyés dans une boîte. Suite à quoi, la Vierge serait venue lui en apporter de plus beaux encore. C'est la raison pour laquelle elle est fréquemment invoquée pour guérir les maladies oculaires, et représentée par les peintres portant ses yeux sur un plateau ou dans une coupe. D'autres ont cependant recours à elle contre les maux de gorge.

Les reliques de Sainte Lucie, après avoir été transportées à Constantinople par les Byzantins, sont depuis la chute de Constantinople, à Venise, dans l'église Saint-Jérémie. Quelques fragments ont été rapportés à Syracuse.

Posté par didi decoratrice à 08:12 - - Commentaires [5] - Permalien [#]

02 décembre 2007

Je suis Contente

Enfin le travail se fait dans la bonne humeur. Il faut dire que j'attends mes enfants pour les fêtes de Noël, alors j'ai un super moral.
Etant donné le grand format des carreaux, c'est Philippe C.(Le mari de ma Keupine Anne-Marie) qui nous a prêté une carrelette.

Dim_02 Dim_02 Dim_02  Dim_02

C'est sur la quatrième photo que la couleur est la plus proche de la réalité.

Posté par didi decoratrice à 16:44 - - Commentaires [2] - Permalien [#]